3 janvier 2017

Promesse tenue pour les collaborateurs

Par Massimo Bucalossi, Collaborateur libéral, Président d’honneur de l’UJA de Paris, candidat sur la liste UJA au CNB


Promesse tenue pour les collaborateurs
 « Aie confiance… » Vous vous souvenez de cette petite litanie hypnotique persiflée par Kaa, dans le Livre de la jungle ? C’est un peu le même refrain qui est seriné par quelques tristes sires en quête de gloire nationale pour mettre à mal le Conseil national des barreaux :  « Aie confiance… Laisse tomber le CNB. C’est trop compliqué avec leur assemblée, leurs discussions. Choisis juste un bâtonnier national et il s’occupera de toi ». On sait ce qui arrive aux victimes de Kaa…

Il est vrai que, dans sa formation actuelle, la représentation nationale de tous les avocats dérange certains « professionnels de la profession » multi-épinglés. La raison : le fait que la moitié des membres du CNB soient élus directement par TOUS les confrères lors d’un scrutin de listes à la proportionnelle.

Ce type de scrutin permet l’élection d’une assemblée plus conforme à la diversité de notre profession et plus ressemblante à notre démographie, tant en terme d’âge, que de sexe et de pratiques professionnelles. Mais une telle assemblée est structurellement moins encline au culte du chef qu’un conseil de l’Ordre local classique… Cela est manifestement difficile à accepter pour quelques anciens bâtonniers.

Et pourtant, grâce au travail des membres du collège général du CNB, cela fonctionne.


Durant la dernière mandature, les élus de l’UJA ont fait fi du concours ridicule d’égos qui a opposé les Présidents du CNB et les bâtonniers de Paris successifs et se sont employés à porter la voix des avocats en phase de construction de carrière pour faire avancer la profession dans son ensemble.

Par leur travail, les élus des UJA ont su convaincre et créer des majorités pour adopter des réformes majeures en matière de collaboration libérale. 

C’est ainsi qu’en avril 2014 le CNB a voté une «Proposition de modification de l’article 14 du  RIN mieux concilier vie personnelle / activité professionnelle des collaborateurs » inspiré des travaux de l’UJA de Paris et de la FNUJA en 2012 et 2013 et comprenant les mesures suivantes :

–   Création d’un dispositif de protection de la collaboratrice à son retour de congé maternité pendant une période de huit semaines (déjà voté à Paris sur proposition de l’UJA en mars 2013) ;
–   l’allongement à 20 semaines du congé maternité en cas de naissances multiples ;
–   la protection des collaborateurs futurs pères entre l’annonce de leur intention de suspendre leur contrat de collaboration après la naissance de l’enfant et jusqu’à l’expiration d’une période de deux mois au retour de congé paternité ;
–   la nullité de la rupture du contrat de collaboration lorsque dans les 15 jours,  la collaboratrice atteste de sa future parentalité ; ou encore
–   l’impossibilité de mettre fin pendant 6 mois au contrat de collaboration du collaborateur arrêté pour raison de santé, sauf manquement grave flagrant aux règles professionnelles ;
– l’amélioration du dispositif de routage des correspondances papiers et électroniques reçues à l’ancien cabinet du collaborateur postérieurement à la rupture du contrat de collaboration.

Nous sommes fiers de cette réforme. Assurément.

Nous savons pertinemment que dans un CNB transformé en Sénat, comme le souhaitent certains de nos anciens bâtonniers, elle n’aurait jamais été possible. 

Mais il reste encore beaucoup à faire dans de nombreux domaines : lier le montant des cotisations RCP aux honoraires perçus auprès de la seule clientèle personnelle (donc hors rétrocession pour les collaborateurs) ; accompagner et faciliter l’association et l’installation des confrères ; avancer vers la Grande Profession d’Avocat ; mettre en place une véritable politique transversale pour l’égalité hommes-femmes en terme de carrières et de rémunération ; remettre à plat la réforme des retraites suite au scandale de la CNBF que nous avons mis à jour…

L’avenir n’attend pas. Il doit être solidaire et audacieux.

Il doit être à l’image du jeune barreau de Paris.

Le mardi 25 novembre, votez et faites voter au CNB en ayant cela à l’esprit.

Massimo BUCALOSSI, Avocat, Membre de la liste UJA pour les élections au CNB


LES 25 ET 26 NOVEMBRE, POUR LA DÉFENSE DES DROITS DES COLLABORATEURS, VOTEZ UJA DE PARIS AU CONSEIL DE L’ORDRE ET AU CNB!

Promesse tenue pour les collaborateurs

Soyons connectés

Nos partenaires