26 janvier 2017

L’UJA de Paris : l’égalité professionnelle femmes/hommes au cœur de nos actions

Tous les indicateurs le démontrent, la féminisation de la profession n’a pas pour corolaire mécanique l’égalité professionnelle entre avocats et avocates. Au contraire, les écarts demeurent entre hommes et femmes et la situation n’évolue plus. L’UJA ne se résigne pas à cet état de fait et milite en faveur de la mise en place d’une politique volontariste en la matière.

Les 10 et 11 décembre prochain, votez Laurence Boyer et Romain Carayol, candidats #YMCO de l’UJA de Paris, pour continuer à porter nos actions et propositions au Conseil de l’ordre.

 

L’UJA de Paris : l’égalité professionnelle femmes/hommes au cœur de nos actions

 

1. LE CONSTAT

Depuis 1985, les femmes sont chaque année plus nombreuses que les hommes à prêter serment. Elles représentent aujourd’hui plus de 52% des avocats parisiens. Les dernières promotions d’élève avocats comptent plus de 66% de femmes.

Et pourtant, les statistiques publiées par l’Observatoire de l’Egalite en 2013 sont sans appel :

  • 40% des avocates quittent le barreau dans les 10 premières années,
  • en 2012, leur revenu moyen était de 57 978 euros contre 100 374 euros pour les hommes, soit un écart de plus de 42%,
  • dans les cabinets d’affaires, le pourcentage d’associées stagne entre 15 et 20% selon les sources,
  • les retraites moyennes des avocats s’élèvent à 39.000 euros contre 27.000 euros pour les avocates.

Dans le même temps, le service SOS COLLABORATEURS de l’UJA de Paris ne cesse d’assister des consœurs remerciées à leur retour de congé maternité, voire même pendant leur congé maternité.

Beaucoup de jeunes pères nous disent aussi la difficulté qu’ils rencontrent à pouvoir bénéficier de leur congé paternité tant les résistances sont encore grandes.

La persistance d’écarts et de différence de traitement entre hommes et femmes révèle l’existence de verrous à l’égalité professionnelle. Ces verrous revêtent de multiples facettes et résultent d’un entremêlement de mécanismes interdépendants : discrimination pure, segmentation des domaines d’exercice, autocensure, sexisme et stéréotypes, culture du présentéisme dans les cabinets, « délit de maternité » et « déni de paternité ».

 

2. UN CHANGEMENT NÉCESSAIRE

S’il est devenu impossible de postuler que les équilibres professionnels évolueront vertueusement à la faveur de la féminisation de la profession, la situation n’a rien d’inéluctable.

L’UJA de Paris a la conviction que l’inégalité professionnelle peut être enrayée.

Elle doit l’être en premier lieu par impératif de justice et de conformité aux valeurs de notre serment.

Elle doit l’être aussi au nom de l’efficacité, de la compétitivité et de la modernisation de notre profession car l’égalité professionnelle est vectrice de croissance.

Une prise de conscience collective de notre Barreau conjuguée à la mise en place d’une série de mesures ambitieuses et volontaristes permettrait de changer la donne au bénéfice de tous et toutes.

Car l’égalité ne se décrète pas.  Elle exige la mise en place d’une politique transversale à l’instar de ce qui pratique déjà dans d’autres Barreaux outre atlantique ou dans nos grandes entreprises.

 

3. CHANGER DE PARADIGME

Au cœur de l’inégalité professionnelle se trouve la réduction de la parentalité à la seule maternité et la croyance selon laquelle les femmes devraient opérer des choix – ou procéder à des renoncements – en raison de la maternité.

Or un tel modèle est aujourd’hui révolu et ne correspond plus à la réalité des vies des jeunes avocats ni à leurs aspirations. Tous, femmes comme hommes, aspirent à un épanouissement tant professionnel que personnel.

La problématique de l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle (qu’elle soit familiale ou non), ne doit surtout pas être envisagée du seul point de vue des femmes, mais discutée avec l’ensemble de la profession afin que s’évince une vision collective et partagée de ce que devrait constituer un exercice professionnel égalitaire permettant à chacune et chacun de satisfaire sa conception propre d’un équilibre de vie.

 

4. LES RÉALISATIONS DE L’UJA DE PARIS EN FAVEUR DE LA MISE EN PLACE D’UNE POLITIQUE EFFICACE D’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE AU SEIN DU BARREAU DE PARIS

L’UJA de Paris : l’égalité professionnelle femmes/hommes au cœur de nos actions

Sur la base d’un rapport sur l’égalité entre les hommes et les femmes adopté par la Commission Permanente de l’UJA de Paris le 3 mai 2012, l’UJA a créé en son sein une Commission Egalité Professionnelle et Questions Sociétales et adopté une série de mesures et de propositions en faveur de l’égalité.

Certaines d’entre elles ont été, sur propositions de l’UJA, adoptées par le Conseil de l’Ordre au mois de mars 2013 :

  1. Période de protection de deux mois des collaboratrices au retour de congé maternité.
  2. Instauration d’une Commission Égalité professionnelle, commission paritaire, composée d’associé(e)s, d’installé(e)s et de collaborateurs(trices), qui a pour mission de piloter et coordonner une politique d’égalité de grande ampleur au sein Barreau.
  3. Création d’un module de formation à l’égalité professionnelle adapté aux particularités de l’exercice libéral de la profession d’avocat à Paris qui sera mis en place, à la rentrée de l’EFB en janvier 2014, dans le cadre des formations initiale et continue.

Par ailleurs, l’UJA de Paris a contribué au Projet de loi pour l’Égalité entre les femmes et les hommes élaboré par le Ministère des Droits des Femmes. Ce Projet de loi, adopté en première lecture par le Sénat, prévoit en son article 4 une interdiction légale de mettre fin aux contrats de collaboration des collaboratrices et collaborateurs libéraux pendant les 8 semaines consécutives à leur retour de congé maternité, paternité, et adoption. Cliquez pour voir le communiqué de presse du Ministère des Droits des femmes

L’UJA continue enfin sans relâche, dans le cadre de SOS Collaborateurs, d’assister bénévolement les collaboratrices victimes de discrimination à raison de leur grossesse et/ou de la maternité. L’UJA assiste également les collaborateurs jeunes pères qui se voient dissuadés par leurs cabinets de bénéficier de leur droit à congé paternité.

L’UJA a contribué activement aux travaux de la Commission Collaboration du CNB et à la préparation des propositions de modifications de l’article 14 du RIN sur la collaboration libérale.

Elle a notamment été force de proposition sur le terrain de la protection de la parentalité mais aussi de la protection en cas de maladie.

Nombreuses sont encore les actions qui doivent être menées et les mesures qui doivent être prises.

 

5. LES PROPOSITIONS DE L’UJA DE PARIS EN FAVEUR DE LA MISE EN PLACE D’UNE POLITIQUE EFFICACE D’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE AU SEIN DU BARREAU DE PARIS

L’UJA propose :

  • l’Augmentation des indemnités Chance maternité au minimum à hauteur du tarif UJA (ou de la rétrocession si inférieure);
  • la création de confrères « remplaçants » rattachés à l’Ordre et pouvant intervenir pour soutenir les cabinets pendant les absences maladie, maternité ou paternité des collaborateurs.
  • un allongement du congé paternité à 4 semaines et l’instauration d’un système d’assurance “Chance paternité” sur le modèle de la “Chance maternité” ;
  • l’avance des prestations maternité / paternité par l’Ordre aux cabinets, car notre analyse montre que le système d’indemnisation des congés maternité est source de difficultés pour les cabinets et favorise les ruptures de contrats de collaboration de jeunes avocats;
  • mener une réflexion sur la situation des avocat(e)s installé(e)s jeunes parents qui en cas d’arrêt lié à l’arrivée d’un enfant subissent une perte de revenu et des difficultés organisationnelles considérables.

Retrouvez nos travaux et propositions en matière d’égalité professionnelle dans la lettre de l’UJA n°186

L’égalité professionnelle est l’une des aspirations premières des jeunes avocat(e)s. Elle est naturellement au cœur des actions de l’UJA de Paris. Et elle y demeurera tant que les lignes n’auront pas bougé.

Les 10 et 11 décembre prochain, votez Laurence Boyer et Romain Carayol, candidats #YMCO de l’UJA de Paris, pour continuer à porter ces actions et propositions au Conseil de l’ordre.

Info : egalite@uja .fr

Paris, Décembre 2013

UJA – RAPPORT EGALITE PROFESSIONNELLE FEMMESHOMMES

Soyons connectés

Nos partenaires