1 février 2017

Vers une profession d’incompétents?

Hier est paru le décret permettant aux « personnes justifiant de huit ans au moins d’exercice de responsabilités publiques les faisant directement participer à l’élaboration de la loi sont dispensées de la formation théorique et pratique et du certificat d’aptitude à la profession d’avocat », pourtant décrié par la profession.

Le gouvernement est donc passé en force.

Le serment de notre (encore) belle profession comprend l’engagement de l’exercer avec compétence.

Comment ne pas craindre des parjures en série pour ces avocats n’ayant pour certains aucune formation en droit?

La vente des carnets d’adresse peut aisément se faire sans devenir avocat.

Que le prestige de notre titre les attire comme cadeau bonus pourrait nous honorer, mais… non!

Les réactions les plus communes observées à la suite de ce décret est que nous serions devenue une profession poubelle… et, en tous cas un centre de recyclage.

Beaucoup d’hommes politiques se sont déjà reconvertis par le passé, mais à quelques exceptions près, comme le scandale de l’admission de M. Noël Mamère dans nos rangs, ils avaient la formation nécessaire.

Le barreau de Paris avait malheureusement donc ouvert la voie à ces intégrations contra legem.

Le gouvernement a dû y voir un signe d’encouragement.

Nous ne pouvons que marquer notre indignation!

Un recours est à l’étude; nous vous tiendrons informés.

Pour consulter le décret : cliquez ici

Soyons connectés

Nos partenaires