Connaissance prise des affirmations documentées du journal indépendant Russe, Nowaya Gazeta, confirmées par des membres de l’ONG Russian LGBT network, selon lequel en Tchétchénie, plusieurs centaines d’hommes identifiés comme homosexuels ou soupçonnés de l’être auraient fait l’objet d’arrestations arbitraires, auraient subi des actes de torture notamment dans le but de leur faire dénoncer d’autres homosexuels et plus généralement des traitements inhumains ou dégradants.

Qu’Ekaterina L. Sokiryanska, experte au sein de l’International Crisis Group, confirmait le 1er avril qu’il y a « de nombreux signaux provenant de trop nombreuses sources pour ne pas être vrais », que Human Right Watch souligne dans un communiqué que « les informations publiées par Novaïa Gazeta sont conformes aux rapports que Human Rights Watch a récemment reçus de nombreuses sources de confiance, y compris des sources sur le terrain. Le nombre de sources et la cohérence des cas ne laissent aucun doute quant au fait que ces événements ont effectivement eu lieu. ».

Que les autorités de Tchétchénie ont pourtant déclaré : « Vous ne pouvez pas arrêter ou réprimer des gens qui n’existent pas dans la République. L’homosexualité n’existe pas ici. […] Si ces personnes existaient en Tchétchénie, la loi n’aurait pas à se soucier d’eux, vu que leurs propres parents se seraient déjà occupés définitivement de leurs cas ».

Qu’en conséquence, de nombreux homosexuels sont actuellement obligés de fuir leur pays pour échapper aux menaces qui pèsent sur eux.

Qu’il appartient au gouvernement d’une grande nation démocratique défenseure des droits humains d’agir pour le respect dans le monde des Droits universels de l’Homme et du Citoyen.

Que si le candidat à l’élection présidentielle Emmanuel MACRON s’est ému de la situation en Tchétchénie lors de son meeting à Paris, il lui appartient aujourd’hui d’agir conformément aux pouvoirs qui sont les siens en sa qualité de Président de la République Française.

L’Union des Jeunes Avocats de Paris invite en conséquence Emmanuel MACRON, Président de la République, et le futur chef de la diplomatie du gouvernement, à agir urgemment auprès des autorités fédérales russes pour régler la situation délétère des minorités gays, bi, lesbiennes et transgenres en Tchétchénie.

Tche´tche´nie