16 novembre 2017

LES PERLES DE LA COLLAB…

« C’est inadmissible, il est 9h40, vous n’avez pas prévenu ! »

« Je suis ok pour partager vos honoraires des commissions d’office car vous instruisez vos dossiers dans mon cabinet ! »

« Ici, c’est un cabinet d’excellence, vous ne pouvez pas écrire comme ces gens du Sud ! »

« Pouvez-vous sans votre accent … ! »

« C’est une grande chance pour vous d’être ici ! »

« Je ne dois pas m’énerver normalement car je suis malade, je dois me reposer »

« Pourquoi l’imprimante ne marche pas, c’est toi qui l’as cassée ? »

« Je connais tous les associés des cabinets internationaux de Paris, tu connais personne »

« Je vous propose un contrat en 4/5 pour respecter le principe de la collaboration libérale »

« J’espère que tu ne me feras pas un enfant dans le dos ! »

« Je vais t’emmener en club sado-maso, tu vas voir ce que c’est de se faire humilier »

« Tu ne peux pas prendre des vacances pendant ta première année de collab, c’est comme les salariés. »

« Moi, je n’avais pas pris de vacances ma première année de collaboration. On s’en fiche, on vous laisse en prendre, mais normalement vous n’avez pas droit à des vacances »

« Tant que tu n’as pas trouvé la réponse, tu restes au cabinet. Il n’est que 22 heures. »

« Si j’apprends que tu quittes mon cabinet pour une autre collaboration, je ne te le pardonnerai jamais »

«La collaboratrice : « on vient de recevoir une demande de stage. C’est un homme. Poubelle ?
L’associé : « hahaha ! Bien sur. Poubelle. »

« On peut toujours trouver des fautes inexcusables dans les dossiers »

« Les clients doivent oublier que tu es une femme »

« Maintenant, on est liées par un lien indéfectible »

« Ouvre la fenêtre, si tu pleures, c’est parce qu’il fait trop chaud »

« Vous êtes assistante, je vous demande pas de penser »

« Tu penses que tu es une grande avocate, mais en fait, tu n’es qu’une assistante, alors tu vas courber la tête et me lécher les bottes. »

« L’associé à la stagiaire Master 2 : Je vais te dire quelque chose qui va pas te plaire, il faut que tu reviennes dimanche pour qu’on finalise les conclusions.
La stagiaire master 2 : Je vais devoir modifier mes billets de train, je devais passer le weekend chez mes parents.
L’associé : Pas de souci, tu peux revenir après le déjeuner».

A un collaborateur ayant 3 ans de barre : « Bon, maintenant, on va passer aux choses sérieuses, vous allez écrire une lettre en mon nom».

«Ah bon vous n’avez pas reçu le virement de votre rétro depuis 15 jours ? Oh bah c’est une erreur de la banque…»

«Vous n’avez aucune autonomie en dehors de la rédaction, votre autonomie, c’est de rédiger ce qu’on vous demande».

« Vous revenez après l’enterrement ? »

SMS à un collaborateur absent du cabinet pour cause de repos rémunéré, par sms: « Bonjour. Vous êtes où ? »

Au client : « Vous voulez un café ? » Au collaborateur : « Bon, vous, non, hein. ».

« Moi aussi j’ai commencé en faisant de la merde donc tu vas faire de la merde ».

« Si je suis dure, c’est pour ton éducation. »

« L’avantage des collaborateurs, c’est que c’est de la chair à canon, on peut les foutre dehors un coup de pied au cul. »

« Tiens, il pleut !… Tu peux aller me chercher mon dej ? Tu me fais l’avance, je te rembourserai plus tard. »

« J’ai oublié mon iPad au cabinet, tu peux aller le ramener chez mon mari. ».

« Le dossier a été perdu à cause de ma collaboratrice. » / « J’ai gagné le dossier ! »

 

Soyons connectés

Nos partenaires