17 décembre 2018

Rapport : Le harcèlement sexuel au sein de la profession d’avocats, un an après !

Publication du Rapport de la Commission Égalité de l’UJA de Paris

L’engagement de l’UJA de Paris a pris une tonalité particulière il y a un an, avec le tournant de l’affaire Weinstein et la libération de la parole qui s’en est suivie.

Prenant conscience que la profession d’avocats était loin d’être exemplaire en la matière, la Commission Égalité de l’UJA de Paris a réalisé, en janvier 2018, un travail approfondi sur les causes, les effets et les moyens de lutte contre le harcèlement sexuel au sein de la profession. Notre démarche visait aussi à rassembler des témoignages de victimes, afin d’initier une prise de conscience par nos représentants sur la réalité de ce que nos Consœurs et Confrères subissent, en silence, tandis que les auteurs jouissaient d’un sentiment certain d’impunité.

Il était en effet urgent de comprendre et d’agir.

Ce travail a abouti à la rédaction d’un Rapport (http://www.uja.fr/wp-content/uploads/2018/12/Rapport-UJA-Commission-Egalité-Harcèlement-sexuel-20172018.pdf ) et au vote, le 14 février 2018, par la Commission Permanente de l’UJA de Paris, d’une Motion  (http://www.uja.fr/2018/02/14/motion-relative-aux-harcelement-violences-sexuels-sein-de-profession-davocat/) par laquelle nous demandions la mise en œuvre d’une politique courageuse articulée autour de trois axes : (i) l’expression d’une volonté institutionnelle forte, (ii) la création d’un parcours transversal d’accueil et d’accompagnement et (iii) la sanction effective des comportements avérés.

L’UJA de Paris ne peut que se réjouir des actions mises en œuvre depuis lors, sur la base de ses propositions et en particulier de :

  • La prise de position ferme exprimée par le Bâtonnier, le Vice-Bâtonnier et les membres du Conseil de l’Ordre sur le sujet,
  • La désignation de référents collaborateurs et de référents harcèlement dédiés à l’EFB parmi les membres du Conseil de l’Ordre qui permettent d’accueillir en confiance les témoignages des victimes,
  • L’ouverture d’enquêtes déontologiques,
  • La campagne de sensibilisation conduite à l’EFB.

Elle appelle, néanmoins, à ne surtout pas baisser la garde et s’engage à continuer à porter la lutte à l’encontre de ces violences indignes des principes déontologiques qui gouvernent notre profession, en particulier en matière d’accompagnement des victimes.

L’UJA de Paris.

 

 

 

Soyons connectés

Nos partenaires