16 janvier 2020

Retraites : réaction au courrier de la Ministre de la justice

L’UJA de Paris constate que, malgré les annonces, la Ministre de la justice et le Haut-Commissaire à la réforme des retraites n’ont proposé qu’une version rédigée différemment des conclusions du rapport Delevoye, sans aucune avancée ni aucune garantie.

L’UJA de Paris déplore le procédé employé car la Ministre présente de parfaite mauvaise foi la mise en place d’un guichet unique propre à la profession comme une avancée sur l’autonomie, alors que les avocats perdent leur régime autonome et restent soumis intégralement au RU, dont ils subiront de plein fouet les conséquences mortifères pour les cabinets, de l’accès au droit, à la justice et aux services juridiques.

La Ministre et le Haut-Commissaire balaient d’un revers de la main les alertes de la profession sur les hausses insoutenables de cotisations et la perte de droits à retraite, comme la situation alarmante des avocats avec un revenu inférieur à 32.000 euros (qualifié à tort de revenu médian des collaborateurs), en renvoyant à des évaluations à faire.

Le courrier est vide de toute avancée. Aucune des simulations annoncées pour l’été dernier n’a été communiquée et la Ministre brandit un « profil-type » qui ne correspond à aucune réalité de la profession et s’appuie sur des données hypothétiques et erronées.

Choquée de la méthode et du mépris pour la profession affichés par la Ministre et le Haut-Commissaire, l’Union des Jeunes Avocats de Paris appelle au maintien de la mobilisation sous toutes les formes possibles.

#RéformeRetraite #SOSRetraite #Fouteznouslapaix

Soyons connectés

Nos partenaires