31 janvier 2017

Communiqué : assassinat de notre confrère Chokri BELAÏD – soutien aux avocats tunisiens

Notre confrère tunisien Chokri Bélaïd a été assassiné pour avoir consacré sa parole et sa vie à la démocratie.Communiqué : assassinat de notre confrère Chokri BELAÏD - soutien aux avocats tunisiens

C’est parce qu’il était avocat et parce que sa parole portait qu’il a été assassiné.

Son assassin et les commanditaires ont voulu faire taire la voix courageuse d’un homme qui est demeuré libre, malgré la dictature, malgré les arrestations arbitraires, malgré la violence.

Il se savait menacé. Il n’a pas été protégé. Il a néanmoins continué à combattre et est resté fidèle aux principes de non violence, d’humanisme et de fraternité.

Dans un pays où des forces anti-démocratiques, voire terroristes, sont à l’oeuvre, nombre de nos confrères tunisiens utilisent leur seule parole pour construire la liberté.

L’avocat plus que tout autre fait primer la raison sur les armes, la logique sur la force, l’empathie sur la violence.

La seule arme de Chokri Belaïd était sa parole.

Elle gênait ses assassins.

N’oublions jamais que son combat doit continuer à travers nous tous.

L’Union des Jeunes Avocats de Paris condamne cet assassinat et renouvelle son plus grand soutien envers nos confrères qui œuvrent chaque jour à la construction d’un Etat de droit et démocratique en Tunisie.

 

Communiqué : assassinat de notre confrère Chokri BELAÏD - soutien aux avocats tunisiens

Soyons connectés

Nos partenaires